Nous sommes nombreux à travailler sur le thème de la participation publique en lien avec le territoire. Nous venons d’horizons différents : associations, bureaux d’études, cantons, communes, hautes écoles… Les occasions de nous rencontrer sont rares et souvent informelles.

Or, les questions autour de la participation publique sont nombreuses et diverses : y a-t-il des exigences minimales pour parler de participation ? Comment partager nos expériences ? Quels sont les effets concrets des démarches participatives ? Peut-on distinguer différentes formes de participation ? Comment choisir entre elles ? Peut-on définir les bases d’un langage commun ? etc.

Afin d’initier une réflexion collective autour de ces questions, et d’autres qu’il reste à identifier, plusieurs actrices et acteurs de la participation appartenant aux milieux académiques, privés et publics, ont souhaité s’engager dans le développement du réseau romand de la participation dans les projets territoriaux.